Le rendez-vous des chefs

La première édition ! Le week-end du 14 et 15 septembre (à partir de 10 h), les Toques Normandes – association de chefs normands – organisent pour la première fois « Le rendez-vous des chefs ». En tant que restaurateur local, Denis Chevalier a milité pour organiser l’événement à la ferme du Louvier à Bâlines (Eure).

« C’est une maison que je connais bien. Cela fait 16 ans que j’ai ouvert mon restaurant, et 16 ans que je bosse avec eux. »

Les circuits courts, les produits frais… Voilà ce que veulent mettre en avant les restaurateurs normands grâce à cet événement. Le chef vernolien indique.

« Tout le week-end, huit professionnels seront là pour présenter leur savoir-faire ».

A travers des ateliers culinaires, organisés en démonstration, vous pourrez apprécier et découvrir une entrée, un plat et un dessert. Vous voulez que je vous mette l’eau à la bouche ? Pour le samedi, le menu des ateliers est le suivant : L’entrée : Joues de porc en cocotte au miel et thym frais, marbré de pommes de terre au lard fumé ; plat : filet mignon de porc façon Orloff, crème de camembert ; dessert : dessert aux fraises et aux pommes. Bien évidemment, il vous sera possible de déguster.

ATELIERS CULINAIRES Gratuit
15H00 => Denis CHEVALIER, Restaurant Le Madeleine
16h00 => François BOUDIER, Auberge du Petit Val
17h00 => Christophe BOUVET, Restaurant Cocottes et Bouchons

Le dimanche, le restaurateur vernolien entre dans la danse avec une mousse au chocolat blanc et tuiles aux graines de colza. Deux autres ateliers sont aussi à découvrir.

Une promotion du CFA

Pour conclure la journée de samedi, un repas (cuisiné devant vous par les Toques Normandes) sera servi. Dimanche midi, rebelote, ils remettent ça. D’autres animations sont également prévues : un marché fermier de producteurs ; des jeux en bois avec la Ludo d’Iton ; visite des élevages de porcs et de poulets en plein air. Et l’unique productrice de noix en Normandie, Sylvie Raynault, donnera une conférence « De la racine aux cerneaux ».

Un représentant du CFA du Val-de-Reuil sera également présent. Le recrutement y est de plus en plus compliqué. « Des bons apprentis, c’est très difficile d’en trouver », regrette Denis Chevalier qui aime transmettre son savoir-faire… Le but est d’également promouvoir le métier au-delà des produits.

Cet événement se tiendra en même temps que les portes ouvertes de la Ferme du Louvier. Il commente.

« On ne voulait pas faire un événement isolé. le monde attire le monde ».